Angoisse de séparation

Un programme en 8 étapes pour gérer votre propre angoisse de séparation

Annabelle Short est écrivain depuis plus de 5 ans. C’est une passionnée de bricolage et souhaite démarrer une entreprise d’Arts & Crafts en ligne. Vous pouvez consulter son blog ici. Annabelle est une mère et elle aime réaliser des travaux manuels avec ses deux enfants, Leo (3 ans) et Michelle (6 ans). Je lui laisse la parole pour nous parler de notre angoisse de séparation. C’est un sujet qui m’intéresse particulièrement car je suis moi-même touchée par cette angoisse. A tel point que je l’ai transmise à ma fille… Du coup, j’ai testé ce programme et je dois reconnaitre que ça va de mieux en mieux. Je vous laisse découvrir.

Je suis maman d’un petit bout de chou de 3 ans et j’appréhende un peu le jour de la rentrée, quand je vais devoir laisser mon enfant à l’école. Au fait, je ne sais pas si c’est mon enfant qui fera une crise de larme ou si c’est surtout moi qui aurai les larmes aux yeux le jour J.

J’avoue que j’ai toujours eu du mal à m’en éloigner et je commence déjà à angoisser. C’est pour cette raison que ce sujet me tient particulièrement à cœur. J’ai alors décidé de me renseigner un peu, par-ci, par-là.

J’ai regroupé quelques conseils et créé un petit programme que nous, parents anxieux de nous séparer de nos enfants, pouvons suivre pour apprendre à gérer notre angoisse de séparation et ne pas aggraver les choses en temps venu. C’est un travail à faire sur soi-même qui nécessite du temps. Mais vous pouvez en être sûr, vous ressentirez la différence au bout d’un certain moment.

  1. Acceptez vos sentiments, c’est tout à votre honneur

    Acceptez vos émotions
    Acceptez vos émotions

En tant que parent, vous avez le devoir d’être là pour vos enfants et de les protéger. Vous mettez tout votre cœur pour développer une relation étroite avec eux.
Alors c’est normal que vous vous sentiez triste quand vous vous séparer d’eux. La nature a fait que tout parent qui se respecte se sent inquiet de savoir que son enfant aille bien une fois qu’il ne sera pas avec lui. Pour cette raison, ne soyez pas gêné par vos sentiments et acceptez-les, tout simplement.

 

  1. Gérez vos sentiments

Une fois que vous avez acceptez vos sentiments, vous serez plus à même de les gérer. En effet, pour pouvoir rassurer votre enfant vous devez d’abord être vous-même serein.
Si vous avez les larmes aux yeux quand vous lui dites au revoir, ne vous attendez pas à ce qu’il ait hâte d’aller à l’école ou de jouer avec d’autres enfants. Le premier repère pour nos petits, ce sont nous, leurs parents.

  1. Développez des rituels pour vous dire au revoir, pour adoucir la séparation

Parfois, vous vous sentez frustré lorsque votre enfant se met à pleurer et refuse de vous lâcher. Mais souvenez-vous que la plupart des enfants sont angoissés par la séparation.
En réagissant de manière excessive, vous rendriez les choses encore plus difficiles pour vous, et pour votre enfant. Expliquez-lui que vous reviendrez le chercher à un moment donné et inventez-vous un petit rituel d’au revoir pour le réconforter, vous le serez autant que lui.

  1. Apprenez à faire confiance à votre enfant

Les enfants s’accrochent naturellement à leurs parents pour se protéger, certes, mais une fois qu’ils se sentent en sécurité ils voudront commencer à explorer le monde autour d’eux.
Si vous vous inquiétez trop à l’idée de le laisser à l’école ou à la garderie, entre autres, cela signifierait que vous ne croyez pas qu’il soit capable de s’en sortir sans vous. Pourtant, en lui accordant votre confiance et en vous fiant à la nature, vous lui montrerez que vous savez qu’il est assez fort pour relever le défi et grandir.

Faites confiance en l'enfant
Faites confiance en l’enfant
  1. Faites connaissance avec la personne à qui vous confiez votre enfant

Forcément, vous aurez du mal à vous détendre si vous ne connaissez pas vraiment la personne à qui vous laissez votre enfant.
Il est donc important qu’avant d’inscrire votre enfant dans un établissement, vous ayez pris le temps de discuter avec son futur enseignant de la façon dont il gère les émotions des enfants qui ont du mal à se séparer de leurs parents. Une personne expérimentée sait déjà qu’un enfant qui souffre de l’angoisse de séparation aura besoin de réconfort. Vous serez plus rassuré après cette prise de contact.

  1. Organisez-vous bien la veille et dormez suffisamment

La fatigue, le fait d’être pressé à cause du retard peut vous rendre grincheux et impatient avec vos enfants. Cela viendra s’ajouter à votre stress et ne fera qu’aggraver votre angoisse de la séparation. Si vous prenez le temps de bien tout préparer la veille- le sac à dos, la gourde et tout le reste- vous vous sentirez beaucoup plus serein et plus calme pour dire au revoir à votre bout de chou.

  1. Prenez du temps pour vous chaque jour

Faites une liste des choses que vous avez envie de faire, comme méditer ou commencer ce grand projet que vous aviez mis de côté. En tout cas, vous devez prendre le temps de vous occuper de vous chaque jour. Que vous preniez un bon bain bien au calme, que vous déjeuniez avec un ami ou que vous lisiez un roman avant de vous endormir, c’est à vous de choisir l’activité que vous aimez le plus.
En étant plus détendu, votre angoisse de séparation sera moins perceptible.

Prendre soin de soi
Prendre soin de soi
  1. N’oubliez pas vos passions, vivez !

Ce n’est pas parce que vous devenez parents que vous devez oublier toutes les choses qui vous passionnaient avant. La plupart des parents se rendent vite compte qu’ils ont besoin de se passionner d’autres choses en dehors de leurs enfants. Cela peut paraître un peu contradictoire mais ne vivre que pour nos enfants peut devenir toxique pour nous et aussi pour eux.
En effet, notre responsabilité en tant que parent est d’entretenir le sentiment de bien-être pour que nous puissions être émotionnellement généreux avec nos petits.

Je pense qu’être parent est incroyable et que c’est ce qu’il y a de plus important dans une vie. C’est pour cela que vous devez prendre soin de vous avant de pouvoir bien vous occuper de vos enfants.
Votre bien-être est le gage de celui de vos bambins car des parents frustrés à tout bout de champ ne peuvent qu’être excessifs avec leur progéniture. Même s’il vous arrive d’avoir des faiblesses, comme ici, si vous souffrez de l’angoisse de séparation, vous pouvez toujours trouver une solution comme ce petit programme en 8 étapes pour vous aider à vous en sortir.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.







​15 AS​​​​TUCES POUR ​ARRÊTER DE CRIER, le guide gratuit

%d blogueurs aiment cette page :