Parents: 11 phrases positives à se répéter

Dire des phrases positives à nos enfants pour développer leur confiance en soi, les valoriser, les soutenir, etc. c’est une chose.
Mais pour nous parents, nous avons aussi besoin de phrases positives pour tenir le coup h24, faire face à toutes les situations et rester bienveillants avec nos enfants.

De plus, parler à nos enfants de façon bienveillante demande un certain travail sur soi, une certaine conscience et une bonne cohérence.
Vous serez d’accord avec moi pour confirmer que si on dit à un enfant qu’il est merveilleux, il faut y croire. Et si vous-même êtes convaincu de ce que vous dites, cela à un effet boule de neige qui va entraîner de plus en plus de positif.

Donc un moyen pour être en accord avec soi et se soutenir intérieurement est parfois de se répéter des phrases « magiques ».

Voici 11 phrases positives à retenir et à se répéter quand le besoin s’en fait sentir:

11 phrases positives à se répéter
11 phrases positives à se répéter

1- Mon enfant est merveilleux

C’est clair. Tous les enfants sont merveilleux. Sauf que parfois, certains sont plus dynamiques que d’autres, demandent plus d’énergie, d’attention et d’amour.
A se répéter à volonté.

2- J’ai confiance en mon enfant

Lui seul connait ses besoins. Il sait si il a faim, si il a sommeil, si il est triste, si il est heureux, etc. Cela simplifie tellement la vie de l’écouter plutôt que de « décider » à sa place.
A se rappeler lorsque petit cœur réclame à grignoter entre les repas par exemple. Pensez juste à lui proposer un grignotage sain (comme un fruit).

3- Je suis la personne la mieux placée pour savoir ce dont mon enfant à besoin

Cela semble évident étant donné que vous reconnaissez les signes de ses besoins. Vous savez reconnaître ses signes de fatigue, de faim, ses besoins d’attention, de câlin, etc. Personne ne peux remettre en question cela.
Souvenez-vous en quand certains font des remarques (d’ailleurs vous pouvez aller voir cet article très sympa sur les remarques: répondre avec bienveillance aux remarques qui en manquent)

4- Je suis un parent génial

Il est clair que vous êtes un parent génial, sinon vous ne seriez pas entrain de lire cet article. C’est la preuve que vous cherchez des solutions aux problèmes et à vous améliorer. Le bien-être de votre enfant est donc une priorité pour vous. Vous êtes donc un parent génial.
A répéter à volonté.

11 phrases positives à se répéter
11 phrases positives à se répéter

5- Ça ne va pas durer toute la vie

Je dois reconnaître que celle-là, il y a des jours où je me la répète beaucoup.
Par exemple, lorsque ma poupette se réveille 3 fois dans la nuit et qu’elle galère à se rendormir. Que le lendemain je rame toute la journée et qu’elle est plutôt « râleuse » vue qu’elle a mal dormit. Ces jours là, je me dis que dans 10-12 ans, je regretterai cette période. Dans 10-12 ans, je me dirai: « finalement c’était bien quand elle ne passait pas tout son temps au lit… ». Enfin, tout ça pour dire que certaines choses nous irritent, nous fatiguent, nous font tourner en bourrique, mais que finalement, ça va s’arrêter très vite. Trop vite peut-être même. Ce sont aussi ces petites choses « désagréables » pour vous qui font l’histoire de votre enfant.
A se dire quand ça devient parfois difficile et qu’on ne sait pas comment s’en sortir.

6- Mon enfant m’aime inconditionnellement

Je pense que c’est une des phrases les plus importantes à se rappeler, pour vous-même et pour votre enfant.
Quelque soit ce que vous fassiez subir à votre enfant, en bien ou en mal, il vous aimera quand même. Alors autant éviter les VEO pour éviter les traumatismes.
Il faut aussi se souvenir de cette phrase lorsque vous vous demandez si votre enfant cherche à vous rendre barge, à vous provoquer, à vous faire du mal. Jamais un enfant ne cherche à faire de mal volontairement. Il teste, c’est à dire qu’il cherche à comprendre. Il observe, il étudie les réactions comme il le fait avec tout le reste de son environnement mais il n’y a jamais d’arrières pensées dans ses démarches.

7- J’ai confiance en moi et en mon instinct

Si laisser pleurer votre enfant vous torture, ce n’est pas pour rien. Il a été largement prouver que si bébé pleure, c’est qu’il y a une raison, même si vous ne la comprenez pas. Il faut savoir s’écouter et se faire confiance. C’est impressionnant le nombre de problèmes que j’ai résolu en suivant mon instinct. Parfois c’était juste une idée que j’ai testé car j’étais sûre que ça allait marcher.
Et puis si vous êtes vraiment à l’écoute des besoins de votre enfant, cela n’en sera que plus facile.
A se répéter à volonté.

8- Je m’aime

Il me semble que c’est très important de s’aimer. Nos enfants apprennent de nous, de nos attitudes, de notre exemple. Alors si l’on veut apprendre à nos enfants à avoir confiance en eux, à avoir une bonne estime d’eux-mêmes, à s’aimer et s’accepter, il faut leur montrer l’exemple.
C’est bon pour vous, pour nous et c’est bon pour eux.
A consommer sans modération donc.

9- Moi aussi j’apprends de mes erreurs

Nous sommes comme nos enfant, on en apprend tous les jours, surtout lorsque l’on est parent. Alors bien sûr, nous ne sommes pas parfaits donc nous faisons des erreurs. Mais ce n’est pas grave, on en tire la leçon et on fera autrement la prochaine fois.
Comme je disais en n°8, on montre l’exemple. Et on n’hésite pas à en parler si nécessaire avec l’enfant.
A se dire à chaque fois que l’on commence à culpabiliser.

10- « Respire un bon coup »

Parfois, trop c’est trop. Alors quand la marmite est prête à péter, il vaut mieux s’éloigner un peu et respirer un bon coup, bien profondément ou même crier. C’est juste histoire de trouver quelque chose pour libérer un peu la pression et revenir calmer pour éviter de faire des choses que l’on regrettera plus tard. S’énerver après son enfant n’est jamais la bonne solution, le punir non plus (voir ma vidéo: les punitions)
Y penser quand la pression monte vraiment.

11- J’y suis, autant que ça se passe bien

11 phrases positives à se répéter
11 phrases positives à se répéter


C’est une phrase que j’utilise dans beaucoup de circonstances, notamment pour des choses que je sais bonnes pour moi, mais je n’ai pas envie pour x raison.
Et lorsque l’on a un enfant, il n’y a pas le choix, même dans les moments où aimerait souffler un peu. Alors autant mettre tout en place pour que ça se passe bien. Pas la peine de se torturer l’esprit en se disant que vous deviez aller à votre cours de yoga ou cuisiner un super repas. Petit cœur en a décidé autrement, là, il y a rien à faire, il ne veut pas vous lâcher.
Prenez-vous au jeu. Lâchez-prise. Revoyez votre organisation et profitez de votre enfant à fond. Il en a besoin et vous aussi après tout, vous pouvez passer un super moment.
Y penser à chaque fois que la pression commence à monter, que l’on se sent frustrer, etc.
D’ailleurs, pourquoi ne pas tester la parentalité ludique par exemple? Vous pouvez aller voir cet article sur le sujet, c’est très intéressant: Parentalité ludique: 6 bonnes raisons de s’y mettre.

N’hésitez pas à vous servir de ces 11 phrases positives.
Parce qu’il est très important d’être le plus cohérent possible face à nos enfants.
Et parce que nous ne pouvons pas dire des choses aux autres sans que nous-mêmes soyons en phase avec notre discours. C’est l’histoire des neurones miroirs.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *







​55 ASTUCES POUR GÉRER LES PÉRIODES DIFFICILES, le guide

%d blogueurs aiment cette page :