L’éducation évolue… prêt à suivre le mouvement? 6 commentaires


Enfant triste

Enfant triste

Depuis quelque temps, je me pose des questions. Surtout depuis que la loi qui interdit les châtiments corporels a été voté. Encore plus avec les histoires de Super Nanny qui en prend pour son grade.
Je vois et lis tous ces commentaires qui me laissent perplexes. Visiblement, certains n’ont pas compris que l’éducation évolue.
Je sais bien que chacun est libre de ses idées, de ses opinions, de ses choix. Je ne remets pas ça en question.

Mais quand même, je me pose des questions à propos de toutes ces personnes qui pensent que ramasser une fessée n’a jamais fait de mal, qui pensent que hurler sur un gosse l’aide à mieux comprendre, qui pensent que punir les enfants leur apprend le respect
Je me pose des questions sur ces personnes qui pensent que si l’on n’exerce pas une certaine autorité sur les enfants, ces derniers vont devenir des psychopathes en puissance, des délinquants et des assassins.
Je me pose des questions sur ces personnes qui pensent que si l’on n’exerce pas une autorité, on est laxiste, ce qui n’est pas mieux entre nous soit dit.

Je me pose des questions sur ce déséquilibre certain, car oui, l’autorité se situe d’un côté de la balance, le laxisme de l’autre côté. Pourquoi ne pas recentrer les choses et enfin trouver l’équilibre?

Pourquoi ces personnes refusent l’évidence? Les neurosciences sont bien là pour le prouver. Refuser cela revient à refuser que 1+1=2. C’est mathématique.

Ces personnes sont les 1ères à se plaindre du monde dans lequel ils vivent, mais elles ne veulent surtout pas voir (encore moins essayer) les solutions. Comme je disais dans cet article (pourquoi pratiquer l’éducation bienveillante?), quand une lessive lave mal, on change. C’est pareil.

L’éducation évolue

J’ai parfois envie de prendre ces personnes et de les secouer. Même si c’est pas bienveillant, je sais, moi aussi j’ai encore du boulot pour gérer mes émotions… Mais j’ai quand même envie. C’est vrai quoi à la fin. Putain, mais ouvrez les yeux bordel!
Arrêtez vos conneries! Comment vous pouvez encore croire qu’un bébé de 3 mois pleure pour vous manipuler. Comment même vous arrivez à le laisser pleurer?
Comment vous pouvez imaginer qu’un gosse est là pour vous emmerder? Comment vous pouvez croire toutes ces conneries?
Vous croyez vraiment que vous mettez au monde de véritables diables et que vous êtes les sauveurs, vous allez rendre ces enfants de véritables anges? ouah! Chapeau…
Sérieusement, je n’ai jamais entendu parlé de cette théorie qui dit que tous les enfants sont des psychopathes. Qu’il faut donc les punir, les laisser pleurer, les faire obéir au doigt et à l’œil pour qu’il deviennent des gens « normaux ».
Il faut vraiment arrêter de prendre les enfants pour des monstres.

Ça me fait tellement mal de voir toute la souffrance de certains enfants. Certaines situations que je vois dans la rue, aux magasins ou encore au restaurant me rendent malade. D’autant plus qu’elles sont tellement banales ces situations… comme la petite fille qui se fait traîner par la main parce qu’elle n’avance pas assez vite. Ou le petit garçon qui est privé de dessert parce qu’il n’a pas voulu dire bonjour… Ça me gonfle.Crier sur les enfants

De l’empathie…

J’ai envie de prendre toute l’incompréhension, l’injustice, la peur, la colère que peut ressentir l’enfant dans ces moments et tout renvoyer à la face de l’adulte qui lui inflige cela.
C’est vraiment ce que j’ai envie de faire parce que ça me met en colère. Mais je me soigne.

Parce que je sais que ce n’est pas la solution. Ce n’est pas comme ça qu’on change les choses.
C’est plutôt en appliquant déjà soi-même ses connaissances, en développant toujours plus ses connaissances, en s’informant au maximum sur les découvertes et les études scientifiques, etc.

Il me semble pour commencer (et je le constate depuis un moment avec mon entourage) que c’est en montrant l’exemple que les autres, d’eux-mêmes, finissent par constater les résultats et se posent des questions, voir, se remettent en question.
Y aller de front ne fait que braquer les personnes en face et peut bloquer toute possibilité de dialogue.

Mais bon sang, des fois, rrrrrhhh, ça m’énerve.

Des excuses?

Je comprends bien que tout ça ne vient que des conditionnements et des croyances transmis depuis des générations. Qu’il est extrêmement difficile de se défaire de ces histoires familiales, historiques.
D’autant plus que les parents ne sont pas aidés, pas informés. Ils ne peuvent faire qu’avec ce qu’ils connaissent. Je l’entends bien.
Mais quand même, combien de parents se plaignent d’un tas de choses au sujet de leur enfant et pourtant ne changent rien? Ok le changement fait peur. Mais si c’est pour que tout soit mieux et plus simple? Quel est le problème?

Je me souviens d’une maman qui était submergée par la colère car sa fille était victime de harcèlement scolaire très grave (blessures graves, etc). J’avoue avoir été choquée de la réponse de cette maman qui racontait que jamais elle ne retirerait sa fille de l’école car elle ne voulait pas que les harceleurs aient « raison ». Mais putain, tu crois vraiment que ta fille a envie de continuer à fréquenter un lieu où elle a été torturée? Tout ça pour une histoire de fierté? Mais c’est horrible et je ne peux l’accepter. Ça me déchire les entrailles de penser au calvaire de cette enfant, et les conséquences que cela va entraîner en plus.
Autant je comprends intellectuellement la réaction de cette maman, autant je ne l’accepte pas. Pour le coup les besoins de l’enfant ne sont pas du tout respectés.

C’est ce qui me révolte. Quand les besoins des bébés et des enfants ne sont pas respectés ou au minimum écoutés.
Comment voulez-vous que plus tard, ils sachent identifier leurs besoins si personne ne leur apprend? Parce que sincèrement, ça ne vous pose pas de problèmes parfois, à vous, de ne pas arriver à identifier vos besoins?
Personnellement, moi ça m’en pose.

Et au delà de ça, comment voulez-vous qu’un être (humain ou autre), se développe correctement si ses besoins ne sont pas respectés? Vous croyez que si un enfant n’est pas nourri correctement, à sa faim, il va se développer correctement? Et le sommeil, si il n’a pas son quota de sommeil il grandira bien? Non, tout le monde le sait bien.
C’est pareil pour la sécurité, l’amour, et toussa. C’est aussi important que manger ou dormir. C’est vital. Le tout est de reconnaître quand les besoins se présentent et faire le nécessaire.
Et ce n’ai pas plus compliqué que de reconnaître quand l’enfant à faim ou sommeil. Il faut juste écouter l’enfant, s’écouter soi, lui faire confiance, se faire confiance et arrêter d’écouter tous les autres, y compris certains médecins qui suivent plus des mouvements de mode éducative qu’autre chose.

Ahhh, ça va mieux 🙂

Voilà, ça fait du bien d’exprimer sa révolte 🙂
Si vous aussi vous êtes révolté(e)s, révoltez-vous en commentaires, c’est fait pour. Lâchez-vous, dites ce que vous avez sur le cœur, ça fait du bien.

Mais je ne veux pas rester sur une note « négative ». Parmi toutes les personnes qui s’intéressent au sujet et qui ont compris que l’éducation évolue,  il y en a tout de même qui essaient de montrer que d’autres techniques existent. Qu’il est possible de sortir de nos conditionnements et aborder les choses autrement. Un grand merci à vous, à nous.
J’avais envie de partager avec vous quelques commentaires facebook. Un papa s’indignait de la fameuse loi contre les châtiments corporels. Il pensait que c’est une loi répressive. Plusieurs maman et papas essayaient de lui expliquer leurs points de vues de manière très bienveillante (j’ai admiré la retenue et le bon sens de ces personnes, et elles étaient nombreuses…). Parmi eux, 2 commentaires m’ont marqués car très intéressants. Je vous les mets ci-dessous:

"<yoastmark

"<yoastmark

"<yoastmark

Rendez-vous sur Hellocoton !

A propos de Jennifer

Je propose des outils nécessaires à la compréhension du fonctionnement d'un enfant permettant ainsi de mieux répondre à ses besoins tout en vous permettant de devenir le parent que vous rêvez d'être.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 commentaires sur “L’éducation évolue… prêt à suivre le mouvement?

  • Anne

    waouh !! j’ai eu l’impression de lire mes pensées !! merciiiii !!! j’ai bientôt 50 ans, j’ai connu les fessées…il paraît que j’étais dure …quand j’ai eu ma 1ére fille (bientôt 24 ans !! lol), je me suis dit « je ne reproduirai pas ce que j’ai connu !! »…j’ai fait quand même beaucoup d’erreurs !! à la 2ème (19 ans…) je n’ai pas refait les mêmes, mais j’en ai fait…et puis, il y a 12 ans, j’ai commencé à travailler avec des enfants…j’ai appris sur le terrain, puis je me suis formée…et là, je me suis rendue compte de tout ce que j’avais fait à mes filles !!! j’étais horrifiée !! elles n’ont jamais eu de gifle ni de fessées…mais j’ai beaucoup hurlé, puni, même , je l’avoue, secoué…j’en ai parlé avec elles…elles vont bien aujourd’hui, et font de grandes études…mais je m’en veux toujours…Par contre, au boulot, je veux avancer , je veux essayer de transmettre ces valeurs de bienveillance à mes collègues…c’est difficile !! mais avec les enfants, quand je vois l’évolution, ce que j’arrive à faire, sans punir, sans crier…je me dit que chaque jour est une victoire, et même si je suis une goutte d’eau dans la vie de ces enfants, ben c’est pas grave…car je sais que ça laissera toujours une trace…pour l’avenir …et je continuerai , encore et encore…parce que ça me fait du bien, à moi aussi d’être bienveillante 😉

    • Jennifer Auteur de l’article

      Merci Anne pour ce magnifique témoignage 🙂 Quand je dis qu’il y a de nombreuses personnes qui agissent tous les jours pour faire avancer les choses… Tu en est la preuve et ça fait du bien, ça donne de l’espoir pour avancer encore plus. Merci.

  • Coralie

    Je me disais exactement la meme chose. Et surtout, voir tous ces commentaires, c’est désespérant…
    C’est désespérant parce qu’on se dit qu’on lutte contre trop fort, qu’on n’arrivera jamais à convaincre tous ces gens !! Et en meme temps… Je m’accroche à tous ceux qui évoluent deja, je me dis que c’est comme la protection de l’environnement : plus ce sera répandu, plus ce sera choquant de ne pas participer…
    Alors semons nos graines auprès de ceux qui y sont sensibles, et ca se diffusera, peu a peu, je l’espère..
    J’ai fait le choix, comme vous, d’ouvrir mon blog pour cette raison, et je sais que toutes ces infos qui circulent inspirent, tout petit à petit.

    • Jennifer Auteur de l’article

      Bonjour Coralie,
      Qu’est-ce que je suis d’accord avec toi! Je suis sûre qu’on va y arriver.
      Je suis allée faire un tour sur ton blog, je le trouve très sympa 🙂
      A bientôt.